Retour en haut

Les Résidences

LES RÉSIDENCES FÉKOMCHÉOU

Si le CDNOI se veut UN LIEU DE CRÉATION-FABRICATION artistique, il lui faut donner aux artistes l'espace et les moyens pour y construire leurs créations en cours.
Et si le CDNOI se veut aussi UNE MAISON DES ARTISTES, il lui faut également leur donner à eux, les artistes toujours, le temps d'y séjourner et d'y investir les multiples espaces de son projet.
Mais une maison des artistes n'a d'intérêt que si elle est pareillement ouverte AUX PUBLICS. Et les publics, vous, vous êtes divers et variés, multiples dans vos comportements de spectateurs ou de non-spectateurs. Par exemple il y a ceux, toujours vous, qui êtes en train de lire ce texte. Et les autres, qui ne sont pas vous, et qui pour l'instant ne savent pas encore que ce texte est à lire. Sans compter tous les autres, les plus nombreux, qui ne sont même pas traversés par l'idée que ce texte leur soit aussi adressé, car ils ont bien d'autres priorités vitales à gérer, au quotidien, que de lire des textes dans le programme d'un Centre dramatique dont ils ne connaissent pas nécessairement l'existence.
En conséquence, nous avons UN CENTRE DRAMATIQUE avec un projet aux multiples et riches facettes, DES ARTISTES à la créativité prolifique et UN PUBLIC ou UN NON-PUBLIC, pluriel dans la diversité de ses habitudes. Que nous manque-t-il pour permettre de favoriser cette foultitude de rencontres en capacité de créer du lien entre cette maison des artistes et ces publics ?
Il nous manque du TEMPS. Prioritairement du TEMPS.
Donc à partir de 2020, le CDNOI va élargir l'espace-temps qu'il propose aux compagnies accueillies. En construisant sa programmation autour des résidences FÉKOMCHÉOU, nous allons offrir à ces équipes artistiques la possibilité de s'installer entre 2 et 5 semaines au coeur de notre projet, dans nos murs et sur le territoire de La Réunion.
Dans ce nouvel espace-temps-actions de notre programmation, elles auront la possibilité, non seulement de diffuser leurs spectacles sur les plateaux du Théâtre du Grand Marché, de La Fabrik ou hors les murs, mais aussi de s'impliquer dans les autres champs de notre programme d'activités : action culturelle, Éducation Artistique et Culturelle, action territoriale, formations, laboratoires… Autant de sphères de la maison CDN qui seront investies par une même équipe artistique. Autant de rendez-vous pour amplifier la relation avec les spectateurs et créer du lien avec de nouveaux publics.
Pour la première résidence FÉKOMCHÉOU, nous écartons les murs du CDNOI et ouvrons grand les portes à la Konpani Ibao.
Un mois de partage pour un parcours imaginé par cette compagnie et notre équipe, pour vous faire bat karé au milieu de leurs spectacles, de leurs chantiers de création, d'expériences artistiques (Pa Mwin Lotèr – Lantrokoz Gran Bazar…) et même de dégustations culinaires ou de bal la pousyèr.
Un nouveau principe de programmation qui veut redonner du temps au temps, avec la volonté qu'à l'instant où les projecteurs s'éteindront, où les portes du Kub de La Fabrik se refermeront ou quand s'annoncera la rupture de stock boissons du Bar du Sat Maron, les artistes comme les publics nous interpellent par un joyeux mais revendicatif : Lès anou fé kom ché nou !

LA KONPANI IBAO RANT DANN RON TÉAT

La première résidence Fékomchéou

Voilà l’occasion d’oeuvrer ensemble à une vision commune : voir un public pluriel dans une salle de spectacle. Pour voir les étiquettes tomber. Celles des publics comme celles des équipes. Pour simplement être curieux. Curieux de la forme comme du fond et du fond comme de la forme. Pour proposer des spectacles dedans et dehors et parfois même encore ailleurs. Et laisser place à l’ouverture. Le CDNOI et la Konpani Ibao ont cette envie commune de décloisonner, de s’aventurer. Voici l’occasion rêvée
de fusionner les possibles. Accompagner le public autour d’une oeuvre, d’une sensibilité artistique et lui permettre d’accéder à la création locale. Amener à penser, petit à petit, dans le dialogue et la convivialité, que le théâtre, c’est aussi pour nous, pour tous, et que l’on peut en pousser les portes et y entrer.
Pour cela, élaborons un menu gourmand qui permette à chacun d’aller à la rencontre de l’autre en lui donnant les clés. Les clés du théâtre comme de la langue, des références comme de la démarche. Partageons nos cultures comme nos territoires, sans peur et sans reproche !
Nous allons pour cela proposer d’être au four et au moulin et semer nos petits cailloux de petits poucets dès le mois de février entre Maskarad et kabar Maské, Lantrokoz et kozman marmit, Pa Mwin Lotèr et La di la lir !, adultes et marmailles, quartier et théâtre. Si vous nous accompagnez sur ce sentier, vous nous rejoindrez en avril dans un Vyen pran la poz à la Fabrik, transformé pour l’occasion en Bal Bitim, musical et chaleureux.
Anon rant dann ron téat !

Les résidences de ce semestre :
• Cie Nektar
• Cie Baba Sifon
• CDNOI - Stroboscopie... L'Autre
• Konpani Ibao
• Cie Rouge Bakoly
• Collectif Alpaca Rose • Alexis Campos
• Kosasa – Sébastien Joanniez et David Suissa